Formation Melody Eurocodes


Melody : logiciel de calcul de charpentes métalliques et de dimensionnement d'assemblagesDepuis le retrait des règles traditionnelles par l’AFNOR en juin 2010, les Eurocodes sont devenus officiellement le référentiel en vigueur en France depuis le 1erseptembre, notamment pour les marchés publics.

Pour ce qui concerne les marchés privés, soit le CCTP fait explicitement aux règles CM66 + NV65, dans quel cas rien n’empêche l’application de ces règles, soit il fait référence aux « normes en vigueur » et c’est le corpus Eurocodes qui s’applique. S’il existe un flou dans le CCTP, ce sont les Eurocodes qui devront être retenus par défaut.

GRAITEC a déjà intégré les EUROCODES dans ses logiciels :

Le SP1 de MELODY Portique 2011 est disponible avec notamment :

  • EC0 (combinaisons),
  • EC1 (neiges et vents),
  • EC3 (métal).
Nous organisons une formation sur les EUROCODES qui se tiendra dans votre agence GRAITEC de Toulouse les :

MARDI 13 Décembre 2011 & MERCREDI 14 Décembre 2011*

*Nombre de place limitée
Au programme de cette formation dispensée par M. LAROCHE, Chef de Produit :
  EUROCODE 0  
Les nouvelles combinaisons :
      Présentation
      Utilisation de l’EC0 dans MELODY
  EUROCODE 1  
La neige et le vent :
      Présentation
      Génération de l’enveloppe 3D d’un bâtiment composée de parois
      Visualisation des efforts surfaciques de neiges et de vents (zones de vent)
  EUROCODE 3  
Calcul des barres :
      Les classes de sections
      Notion de plasticité
      Résistance des sections
      Calcul des imperfections globales
      Calcul du coefficient Alpha critique
      Calcul des barres (flambement et déversement)
  Les autres nouveautés de MELODY Portique  
Cliquez sur le lien Bon de commande à nous retourner par courrier ou par fax au : 05.61.00.84.38

Nouvelle réglementation parasismique


Depuis le 1er mai dernier, par application de l’arrêté du 22 octobre 2010, la France s’est dotée d’une nouvelle carte de zonage sismique qui fixe les règles en matière de construction dans les zones à risques. Harmonisées avec celles de l’union européenne, ces règles introduisent un zonage plus précis à l’échelle communale que la précédente version datant de 2005.
Nouvelle réglementation parasismique

Cette évolution réglementaire traduit la volonté des pouvoirs publics d’améliorer en permanence la sécurité des citoyens vis-à-vis du risque sismique.

En effet, l’ancien zonage, en vigueur depuis 1991, reposait sur des études datant de 1986. L’évolution des connaissances scientifiques a engendré une réévaluation de l’aléa sismique et une redéfinition du zonage en se fondant sur une approche de type probabiliste (prise en compte des périodes de retour). Ce nouveau zonage facilitera également l’application des nouvelles normes de construction parasismique Eurocode 8 fondées sur une approche probabiliste et permettra une harmonisation des normes françaises avec celles des autres pays européens.

Contrairement au précédent zonage qui était fondé sur des limites cantonales, ces limites sont désormais communales. Le territoire national est ainsi divisé en 5 zones de sismicité, allant de 1 (zone d’aléa très faible) à 5 (zone d’aléa fort), représentées sur la carte d’aléa ci-contre.

La réglementation s’applique aux nouveaux bâtiments, et aux bâtiments anciens dans des conditions particulières, dans les zones de sismicité 2, 3, 4 et 5.

L’arrêté définit une période de transition de 24 mois à partir de la date de publication, période permettant l’utilisation de l’ancienne norme PS92 avec de nouvelles valeurs d’accélération nominales.

Les versions 2011 des logiciels GRAITEC (Advance Design et Arche Ossature) ont été mises à jour en conséquence.

Ces versions intègrent désormais l’ensemble des paramètres de l’Eurocode 8 (EN1998-1 et son annexe nationale) et de l’arrêté du 22 octobre 2010:

  • Les classes de sol (A-rocher à E-alluvions) conformément à l’article 3.1.2, et les valeurs du paramètre S correspondant (art.4 de l’arrêté)
  • Les zones de sismicité (1-très faible à 5-forte) avec leur accélération agR (m/s2) correspondante, définies dans l’article 4 de l’arrêté et l’article 1 du décret d’application (décret n°2010-1255)
  • Les catégories d’importance (en remplacement de la notion de classe d’ouvrage) qui définissent le risque sur les personnes (art.2 de l’arrêté)
  • Les deux types de spectre (spectre de réponse élastique et spectre de calcul) définis aux articles §3.2.2.1 et &3.2.2.2 de l’EC8.

Ces hypothèses ainsi que les principaux résultats sismiques sont bien entendu rassemblés dans les différentes notes de calcul qu’il est possible d’éditer automatiquement.

Ces nouvelles versions permettent également d’appliquer les normes PS92 avec la nouvelle carte de zonage sismique.